CARITAS DEVELOPPEMENT GOMA
CARITAS DEVELOPPEMENT GOMA

Distribution des vivres aux déplacés de guerre de Rutshuru

26
0 0
Read Time:2 Minute, 51 Second

Plus de 7722 ménages constitués des déplacés internes ont bénéficié d’une assistance en vivres à Rutshuru (Nord-Kivu), du 05 au 20 août 2022. Ceci, dans le cadre de son projet d’urgence ‘’General food distribution’’ appuyé par le programme alimentaire mondiale et exécuté par la Caritas Goma, que ces activités ont été menées.

Les affrontements qui ont éclaté en territoire de Rutshuru, précisément dans les groupements de Jomba, Gisigari et Rugari, entre les rebelles du M23 et les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont provoqué le déplacement massif des populations. Des milliers de personnes ont été contraintes de se réfugier soit dans d’autres villages à l’intérieur dudit territoire, soit en ville de Goma et Butembo, soit en Ouganda (pays frontalier).

Les populations déplacées sont pour la plupart démunies de tout, en raison du fait que dans leur fuite, elles n’ont pas eu le temps de prendre des biens domestiques essentiels. D’après plusieurs missions d’évaluation sur le terrain, elles sont confrontées à de sérieux problèmes pour faire face aux besoins primaires surtout en articles non alimentaires (Non Food Items – NFI) tels que bâches, couvertures, vêtements, produits de toilette, etc. Les besoins en vivres, aussi très importants, sont couverts par le Programme alimentaire mondial – PAM via la Caritas Goma.

Des sacs de farine, huile végétale et petit poids, tels sont les intrants que les nécessiteux ont reçus pour soulager la souffrance qu’ils éprouvent dans les sites de cantonnement et dans des familles d’accueil.

« Chaque individu était bénéficiaire de 6 kilogrammes de farine de maïs, 1,8 kilogrammes de petit poids et 0,45 kilogrammes d’huile végétale », indique Eddy Yamwenziyo, coordonnateur des urgences au sein de la Caritas Goma ; et d’ajouter, « parmi les bénéficiaires, nous avons des papa, mamans, les veuves, les orphelins, les filles mères qui vivent dans des conditions difficiles dans des familles d’accueil ».

Certains bénéficiaires n’ont pas gardé l’anonymat lors de la distribution ; c’est le cas de Bintu Furaha, mère de 4 enfants : « j’éprouve une joie incommensurable en ce moment. Cette ration alimentaire reçue me permettra de survivre pendant quinze jours, car mes enfants et moi-même avions déjà perdu espoir pour une assistance de pareille taille ».

Se livrant au micro de la cellule de Communication de la Caritas Goma, Nyengele Jean Luc, administrateur militaire du territoire de Rutshuru apportant un plaidoyer, a d’abord remercié le PAM et la Caritas Goma pour l’aide apportée aux personnes déplacées hébergées dans les sites provisoires.

« Nous sommes vraiment reconnaissant pour cet acte posé dans cette entité en faveur des déplacés qui se trouvent dans des conditions d’extrême urgence ; toutefois, les déplacés qui vivent dans des familles d’accueil ne sont pas assez assistés comme ceux qui se trouvent dans des camps visibles le long de la route. Il serait souhaitable, dans la mesure du possible, de les assister car ils sont aussi vulnérables et leur mouvement devient de plus en plus fréquent », a indiqué l’autorité militaire de la place.

Signalons que le territoire de Rutshuru, frontalier de l’Ouganda, est affecté par les violences attribuées aux rebelles du M23, considéré comme le plus meurtrier des multiples groupes armés qui écument l’Est de la RDC depuis plus de trois mois. Des urgences humanitaires variées sont tellement ressenties par la population victime de cette zone.

Kandi-Da Augustin, Cellule de Communication/ Caritas Goma.

Happy
Happy
100 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

 

BIENVENUE!

× Besoin d'aider ?