CARITAS DEVELOPPEMENT GOMA
CARITAS DEVELOPPEMENT GOMA

Plus de 7940 enfants bénéficient d’un accompagnement psycho-social

351
0 0
Read Time:3 Minute, 49 Second

Soutenu financièrement par le Fonds humanitaire de la République Démocratique du Congo (FH RDC),  la Caritas Goma accompagne des enfants vulnérables, hommes et femmes susceptibles à la protection.  Ceci via son projet ‘’Appui à la prévention, à la prise en charge transitoire, à la Recherche et réunification familiale, à la réinsertion socio-économique des enfants assimilés aux forces et groupes armés (EAFGA) et autres enfants vulnérables (ENA/ES) affectés par les conflits armés ainsi qu’au renforcement du MRM1612 dans les ZS de Masisi et Mweso en Territoire de Masisi, Province du Nord Kivu – R.D. Congo.

Le contexte sécuritaire et de protection dans la partie Est de la RDCongo reste dominé par la recrudescence des forces et groupes armés qui sèment terreur, tueries, pillage, viol et désolation dans les zones où les communautés vivaient jadis pacifiquement. Ces abus  engendrent des conséquences néfastes dans la communauté et sur les enfants au point de briser le tissu socio-économique et de cohésion sociale. L’on retrouve des enfants enrôlés dans les forces et groupes armés (EAFGA), des enfants non accompagnés (ENA), des enfants et des personnes vulnérables,…  C’est ce qui motive la Caritas Goma à s’activer dans la prise en charge transitoire de ces enfants  dans le strict respect des prescrits du cadre opérationnel et les recommandations du Cluster en rapport avec la prise en charge de qualité.

Pour y remédier, des espaces amis d’enfants (EAE) ont été érigés, des ateliers de formation professionnelle mis sur pied, l’accompagnement psycho-social voulu, des familles d’accueil transitoires (FAT) instaurées,… pour préparer et garantir  un lendemain meilleur à ces enfants.

Dans la foule, Macho Karobanura, Père de l’enfant qui bénéficie de l’encadrement à l’EAE à Butale a clamé tout haut sa satisfaction pour des activités réalisées : « Afin de maximiser l’appui en accompagnement psychosocial des enfants vulnérables (filles et garçons) y compris ceux en situation d’handicap affectés par la crise humanitaire à Butale, un point d’écoute faisant office de centre de vérification et un espace ami d’enfants ont été aménagés et demeurent opérationnels. Au quotidien, 2154 enfants (825 garçons et 1329 filles) fréquentent notre EAE pendant les jours pour les activités ludiques, créatives, récréatives, sportives ainsi qu’un accompagnement psychosocial pour les enfants manifestant des moindres troubles mentaux causés par les affres de la guerre ».

‘’Des enfants  EAFGA proviennent des différents groupes armés encore actifs dans les deux zones de santé du territoire de Masisi entre autres ; le Maimai APCLS, la coalition Nyatura CMC, Abazungu et Garuza et quelques enfants venus du NDC-R’’, a confirmé Lokoo Daniel, Sécretaire administratif du Secteur Osso Banyungu à Nyabiondo.

Et poursuivant, ce leader de Nyabiondo a précisé sans hésitation le résultat de mise en œuvre des activités dans son entité : « ce projet de protection est un ouf de soulagement tant attendu ici à Nyabiondo. Déjà, 80 enfants ont été orientés vers un schéma de réinsertion adapté aux filières de leurs choix. Nous remercions la Caritas Goma du fait qu’elle a procédé à une étude actualisée d’opportunités en formation professionnelle présentes dans les 2 zones d’intervention et des résultats des études d’opportunités ont validé trois filières qui sont la coupe et couture, la coiffure et la menuiserie. Ces formations sont menées au sein des Centres de formation avec des Maitres artisans Formateurs (MAF), nous en sommes témoins ».

De sa part, Josias Muisha, assistant au programme de protection à la Caritas Goma met au clair l’accompagnement que profite ces enfants : «  Les enfants accueillis dans les sites d’encadrement et traitement (CTO & FAT) bénéficient d’un accompagnement et d’une prise en charge holistique suivant un horaire préétabli : Distribution des Kits d’entrée et de sortie aux enfants (ESFGA et ENA) accueillis dans les SET ; Orientation de tous les enfants dans les structures médicales partenaires pour le screening et soins médicaux aux enfants qui manifestent diverses pathologies ; Sensibilisations sur différents thèmes (hygiène et santé, savoir vivre en communauté ; Protection et droits des enfants ; La cohabitation pacifique et tolérance mutuelle ; La lutte contre les IST et MST ; Ecoute individuel et/ou collectif dans le cadre d’accompagnement psychosocial ; activités ludiques, créatives et récréatives ainsi que les activités sportives ; Alphabétisation et remise à niveau scolaire ;  initiation des enfants aux activités agropastorales.

Signalons que pour ce projet de protection, deux centres de transit et d’orientation (CTO) existants (Masisi et Nyakariba) servent pour l’accueil des EAFGA jugés à haut risque pour qu’ils bénéficient d’un bon suivi et d’une protection crédible.

Augustin Kandi-Da, Cellule de Communication/ Caritas Goma

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *