CARITAS DEVELOPPEMENT GOMA
CARITAS DEVELOPPEMENT GOMA

Vers l’amélioration des conditions de vie des ménages à Kibabi

38
1 0
Read Time:4 Minute, 23 Second

Dans le cadre de son projet Amélioration des conditions de vie des ménages déplacés, retournés et familles hôtes par l’augmentation, la diversification et l’amélioration de la production agro-sylvo-pastorale, financé par la Caritas Allemagne, la Caritas Goma vient en appui à des ménages déplacés, retournés et familles hôtes à travers l’agriculture, l’élevage et la sylviculture, dans l’objectif de contribuer à la restauration des moyens de subsistance durables dans la zone de santé de Katoyi, en territoire de Masisi.

La province du Nord-Kivu traverse depuis plus de trente ans une crise humanitaire grave suite à des guerres à répétition, des épidémies diverses, des éruptions volcaniques et tremblement des terres, kidnapping, tueries et pillages. Cette crise étant si grande, a laissé des séquelles graves telles que la pauvreté, le taux élevé de la malnutrition due à l’insécurité alimentaire, l’inaccessibilité à l’eau potable, et aux infrastructures hydro sanitaires ainsi que le taux élevé de mortalité surtout infantile et maternel.

La zone de santé de Katoyi faisant partie de la province du Nord-Kivu n’a pas échappé à des graves atrocités que traversent cette province ; d’où des ménages ont un score de consommation alimentaire aigue élevé, un ménage sur quatre a de déficit alimentaire considérable et une malnutrition aigüe. Nombreux de ces ménages accèdent à un repas par jour dont la composition n’est pas diversifiée (rapport IPC 20ème cycle décembre 2021).

Il s’avère que ces nombreux problèmes d’insécurité alimentaire tirent leurs sources des cultures en vrac, les agriculteurs ne respectent pas les normes, méthodes et techniques culturales appropriées surtout pour des régions montagneuses. De cela résultaient plusieurs soucis entre autre les érosions, l’éboulement des terres, la production ou récolte insignifiante ainsi que l’infertilité des terres.

Pour pallier à ces problèmes et pour améliorer les conditions de vie des ménages de Kibabi surtout dans la sécurité alimentaire, la Caritas Goma instaure des nouvelles techniques culturales avantageuses surtout pour des terres montagneuses entre autre la culture sur billon, la culture en terrasse ainsi que la technique de semis en ligne, à cela se sont ajoutés la culture des pruniers et maracuja ainsi que l’élevage des moutons.

A part son intervention dans la sécurité alimentaire ce projet intervient aussi dans l’écologie (protection de l’environnement) d’où l’instauration de la culture des arbres notamment caliandra, cedrela, leuceina, eucalyptus, acacia et Grevillea.

C’est ainsi que pour permettre aux ménages de bien exploiter des terres, des outils aratoires, des semences vivrières et maraichères, des arbres fruitiers et forestiers leur ont été doté.

Espérant en l’amélioration des conditions de vie de son ménage, Nikuze Juliette, une mère de 7 enfants s’exprime : « Je suis heureuse d’avoir appris de nouvelles techniques culturales, avec ces dernières j’espère en une récolte signifiante à travers laquelle je vais subvenir aux besoins de mon ménage. Auparavant je cultivais en désordre car j’étais ignorante en la matière ».

« J’ai reçu des outils aratoires, des semences vivrières et maraichères. Aujourd’hui j’ai déjà semé haricot, maïs, amarante, choux, pomme de terre, poireau et carottes. Avec les nouvelles techniques culturales qu’on m’a apprises j’espère en une bonne récolte. Avec ces travaux de champs je serai capable de subvenir à mes propres besoins. Aux jeunes comme moi, je nous invite à emboiter ce pas pour devenir autonome. Je remercie la Caritas Goma à travers le financement de la Caritas Allemagne d’avoir pensé à nous », déclare pour sa part Christine Tabari, bénéficiaire dudit projet.

Ndakazira Joseph, Secrétaire administratif du groupement Mufuni Kibabi, a confirmé que le projet ACVM vient améliorer les conditions de vie des populations de Kibabi : « Les conditions de vie des populations de Kibabi sont médiocres depuis des décennies suite à des guerres intensifiées entrainant des déplacements massifs. Il s’est observé aussi un taux de malnutrition élevé suite à une production agricole médiocre et une carence alimentaire. Nous louons cette œuvre ACVM de la Caritas Goma qui a pensé à l’amélioration des conditions de vie des ménages à travers l’initiation des nouvelles techniques culturales et pastorales qui n’étaient pas encore connues et praticables à Kibabi. Aujourd’hui même ceux-là qui ne bénéficient pas du projet sont en train d’imiter les nouvelles techniques culturales chez les ménages ciblés car eux aussi sont déjà convaincus par les avantages qu’offrent ces dites techniques. C’est-à-dire que ce projet est bénéfique non seulement pour les menages ciblés mais pour toutes les couches des populations de Kibabi ».

ACVM/KIBABI étant un projet, financé par la Caritas Allemagne, il nécessite et mérite une grande appropriation de la part  de toutes ses parties prenantes en se basant sur l’approche Exploitation Familiale Intégrée Continu et compétitive (EFICC) qui a pour objectif d’assurer un accès à une alimentation équilibrée et des revenus répartis sur toute l’année de part une diversification dans l’utilisation de l’exploitation.

Signalons qu’un plan d’exploitation provisoire composé d’une étable, d’un jardin de case, un tip-tap, un compostière et un trou à ordure a été instauré dans toutes les parcelles des ménages ciblés.

 

Angèle Buke

Cellule de Communication

 

 

 

 

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
100 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

 

BIENVENUE!

× Besoin d'aider ?