CARITAS DEVELOPPEMENT GOMA
CARITAS DEVELOPPEMENT GOMA

Goma : Lancement du projet d’Appui aux soins de santé maternelle et infantile par la Caritas Goma

361
0 0
Read Time:2 Minute, 40 Second

Le 20 avril 2023 (caritasdegoma.org) – Œuvrer malgré tous les obstacles pour l’amélioration de la santé maternelle en RDC et plus précisément à Goma, c’est l’objectif que s’assigne le projet  Appui aux soins de santé maternelle et infantile (PSAMI) dans les zones de santé de Karisimbi et Kirotshe , qui a été lancé officiellement devant les professionnels de la santé ainsi que les autorités politico-administratives et ecclésiastiques à Goma,  le 27 mars 2023.

C’est grâce au financement de la Coopération Suisse que le projet Psami, exécuté par la Caritas Goma est rendu possible. Au matin du 27 mars, jour du lancement dudit projet, l’abbé Richard Muhindo, Directeur de la Caritas Goma a rappelé combien le système de santé de la province du Nord-Kivu a été fragilisé d’abord par des crises humanitaires à la suite des guerres à répétition mais aussi par diverses épidémies qui ont laissé des séquelles graves telles que la pauvreté…un taux élevé de mortalité surtout infantile et maternelle.

Ainsi, plus de 979 664 de personnes des zones de santé de Kirotshe et Karisimbi ont besoin d’une assistance humanitaire, dont 185 156 enfants et 509425 femmes en général et 39 187 femmes enceintes et allaitantes ; a souligné Dr André Juakali, Gestionnaire dudit projet à la Caritas Goma.

L’utilisation à grande distance des hôpitaux expose la population au grand risque de décès en cours de route et à l’insécurité en traversant des zones dangereuses. Devant le manque de subvention gouvernementale et l‘insuffisance de motivation des prestataires, la qualité de soins est altérée a-t-il déclaré.

C’est après une étude dans les différentes aires de santé de ces deux zones de santé que l’équipe a mis en exergue les problèmes prioritaires  dont : la Sur-utilisation des formations sanitaires (FOSA) des zones de santé de Karisimbi et Kirotshe qui entraine des difficultés de fonctionnement  face à une faible capacité de réponse ;  une faible qualité de soins à cause  de la vétusté des infrastructures de santé ainsi que l’insuffisance d’équipement et enfin mortalité élevée due à la distance entre les formations sanitaires et l’hôpital général de Reference. Une mortalité qui touche plus les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans plus spécifiquement dans les zones de santé de Karisimbi et Kirotshe.

Pour remédier le plutôt possible à cette situation le projet propose de former les prestataires des soins de santé en ordinogramme, PCIME et SONU ; d’équiper les formations sanitaires en outils de  prise en charge curative, préventive et promotionnelle ; de doter les formations sanitaires en médicaments essentiels et enfin d’accompagner les RECO (Relais communautaires) dans les stratégies de sensibilisation au sein de la communauté.

Ainsi donc, les professionnels de la santé ont également appris que le projet prévoit également d’offrir un paquet intégré (PCIME, CPN, CPON, CPS, SONU) en faveur des enfants de moins de 5 ans et des femmes enceintes et allaitantes dans les 10 formations sanitaires des zones de santé de Karisimbi et Kirotshe ; et d’appuyer la DPS et les deux zones de santé précitées dans la capacitation des soins maternels et infantiles.

Lydie Waridi Kone

Cellule de Communication

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *