CARITAS DEVELOPPEMENT GOMA
CARITAS DEVELOPPEMENT GOMA

Renforcement des capacités des partenaires du projet Edufam sur la collecte et la gestion des données sur le handicap

28
0 0
Read Time:2 Minute, 48 Second

Dans l’objectif d’amener les partenaires du projet EDUFAM à prendre conscience de l’importance de la collecte des données sur le handicap et à acquérir des compétences nécessaires pour produire des données fiables et comparables sur les personnes handicapées pendant les exercices de collecte et de traitement de données, un atelier de formation a été tenu à la Caritas Goma, du 22 au 25 mars 2022, dans le cadre de son projet EDUFAM(Education des filles pour un avenir meilleur), financé par Affaires Mondiales Canada, CECI et Fondation Paul Gérin-Lajoie.

Les personnes handicapées sont régulièrement exclues des projets de développement et humanitaires. Souvent invisibles, voire cachées et difficiles à identifier ; il est souvent difficile de trouver des outils communs pour les identifier. De ce fait, dans la plupart de temps, on constate un manque des données valides et solides sur le handicap, a souligné Ebenezer Agordome, Spécialiste en inclusion chez Handicap International et facilitateur dudit atelier de formation.

Il s’est avéré que les cultures, les us et coutumes et l’environnement non facilitateur ne permettent pas la pleine participation des personnes handicapées dans la société. C’est pourquoi la collecte et la ventilation des données par handicap sont essentielles afin de pouvoir identifier les modèles d’exclusion et de discrimination des personnes handicapées par rapport à d’autres personnes, et parmi différents groupes des personnes handicapées, de faciliter l’évaluation et le suivi de l’impact des mesures en se servant d’une base factuelle pour remodeler les approches politiques.

Les Questions du Washington Group constituent l’outil primordial pour la collecte des données sur les personnes handicapées car conçues pour identifier de manière comparable les personnes présentant un risque plus élevé dans la population en général afin de fournir des informations de base sur le handicap. Elles sont au nombre de six, notamment : Avez-vous des difficultés à voir même si vous portez des lunettes ? Avez-vous des difficultés à entendre même si vous portez une aide auditive ? Avez-vous de difficultés à marcher ou à monter des escaliers ? Avez-vous des difficultés à vous concentrer et à vous souvenir de certaines choses ? Avez-vous des difficultés à prendre soin de vous, à vous laver ou à vous habiller par exemple ? Avez-vous des difficultés à communiquer dans votre langue habituelle, à comprendre les autres ou à vous faire comprendre ?

A ces questions, quatre modalités des réponses sont recommandées : Aucune difficulté, quelques difficultés, beaucoup de difficultés et n’y parvient pas. Notons qu’il est strictement interdit de modifier ou d’ajouter quelque chose sur les six questions du Washington Group ou sur ses réponses.

Signalons que les participants à cette formation ont aussi bénéficié des notions sur l’analyse et le traitement des données à travers l’outil de collecte des données Kobocollect, facilité par Marcelin Bishikwabo, chargé de suivi et évaluation au sein du Handicap International.

Pour clore l’atelier, le facilitateur a exhorté les participants à être les promoteurs de l’inclusion de la collecte des données sur les personnes handicapées lors de la collecte des données des projets et programmes de la Caritas Goma et de coupler les Questions du Washington Group avec leurs questionnaires pendant les enquêtes. A la même occasion, les 20 participants ont été brevetés après avoir été soumis à des prétest et post-tests.

Angèle Buke

Cellule de Communication

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *