CARITAS DEVELOPPEMENT GOMA
CARITAS DEVELOPPEMENT GOMA

1000 ménages assistés dans une foire à Nyanzale par la Caritas Goma

340
0 0
Read Time:3 Minute, 52 Second

Dans le cadre des urgences humanitaires, les ménages de déplacés, retournés et des familles hautes ont bénéficié des articles ménagers essentiels dans une foire organisée par la Caritas Goma à Nyanzale (groupement Mutanda en territoire de Rushruru), ceci à travers l’appui EA14 de la Caritas Internationalis. 

La violente crise interethnique qui a frappé le territoire de Rutshuru, particulièrement le groupement Mutanda en novembre et décembre 2021, a forcé des milliers de personnes à fuir leurs villages (Mubirubiru, Kiyeye, Kitunda, kikuku,…) en abandonnant leurs domiciles, champs et en perdant toute leur fortune afin de se réfugier, dans des conditions précaires, dans la localité de Nyanzale, lieu d’asile. Située à 132km au nord-ouest de la ville de Goma, cette entité connait une instabilité sécuritaire et des guerres incessantes perpétrées par les groupes armés actifs dans cette zone, depuis un temps.

Face à cette crise humanitaire d’urgence, Caritas Goma est intervenue avec le soutien de Caritas Internationalis en vue d’améliorer les conditions en termes d’articles ménagers essentiels de la population déplacée. Afin de délester la vulnérabilité grâce à une foire  organisée, des articles comme : couvertures, nattes, jerrycans, pagne, ustensiles de cuisine, bâches, casseroles, friperies, savons, sacs vide, des kits hygiénique intime,… ont été donné aux ménages ciblés.

 Pour la rédévabilité, la Caritas Goma après la validation des listes des bénéficiaires et l’appel nominal, a procédé à une exhibition  de chaque article devant les bénéficiaires pendant la sensibilisation.   

Dans un entretien accordé à la Cellule de Communication de la Caritas Goma, les bénéficiaires n’ont pas hésité de montrer leur degré de satisfaction par des expressions de joie à l’exemple d Solange Uwase: « Je viens de recevoir une casserole dans laquelle je cuisinerai, un bassin et seau pour la lessive, un bidon, un pagne, une bâche, une couverture, des gobelets et des assiettes… cette assistance que vous venez d’organiser en notre faveur est pour moi une grande  aide  qui me sera  bénéfique dans plusieurs choses, cette aide est d’une importance capitale pour moi. Mais le problème qui persiste ici chez nous c’est le manque de nourriture, nous sommes frappé par la famine car nous n’avons pas accès à nos champs pour faire des récoltes à cause des guerres incessantes ».

En sortant du site de distribution, Julienne Bakunzibake d’un air joyeux, affirme : « J’ai fui mon village en perdant toute ma fortune à cause des atrocités des groupes armés ; mais aujourd’hui, la grande joie que j’éprouve est de voir que vous venez de m’offrir des articles ménagers essentiels dont j’avais tellement besoin. J’ai maintenant une natte où je pourrai dormir avec mes enfants, une couverture et même un seau à plusieurs usages ! Je prie que le bon Dieu vous bénisse ! Le seul problème que nous rencontrons a tant que réfugiés car nous sommes toujours en fuite, c’est la pénurie alimentaire. Nos enfants trépassent à cause de manque des vivres ; et  nous n’avons vraiment pas de solution à cela ».

Ciblés parmi les bénéficiaires de l’aide, les personnes à mobilité réduite ont manifesté leur état d’âme ; c’est le cas d’Irapha Butozi Espoir : « Je suis plus qu’heureuse car la Caritas Goma me rend plus digne et soulage ma souffrance en tenant compte de ma situation d’handicap. J’ai eu des couvertures, nattes, pantalon, un kit hygiénique intime,…  c’est une joie vraiment immense que je ressens. En tout cas je suis bénie et que Dieu vous rende le centuple ».

Signalons que les autorités locales  de Nyanzale ne cessent d’alarmer sur cette crise qui, d’une manière directe, affecte toute la population. « Actuellement, l’insuffisance des fonds structurels menace de milliers de vies dans notre localité. La multiplication des conflits aggrave les conditions de vie déjà désastreuses d’un grand nombre de personnes déplacées. Le déficit de financement représente une menace sérieuse. De nombreuses personnes se retrouvent sans nourriture, sans eau, sans abri, sans installations sanitaires et d’hygiène en pleine crise de. De plus, les nombreux conflits contraignent toujours des milliers de personnes à fuir leur foyer et les multiples violations des droits humains ainsi que les violences basées sur le genre », a martelé Ombeni Gaziga, Président de la société civile de Nyanzale. Notons que les affrontements entre les groupes armés, les pillages,… déstabilisent la vie sociale dans cette zone qui éprouve une urgence humanitaire multisectorielle vue les conditions précaires dans lesquelles croupissent les déplacés ainsi que les familles d’accueil.

Augustin KANDI-DA, Cellule de Communication/ Caritas Goma

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *