CARITAS DEVELOPPEMENT GOMA
CARITAS DEVELOPPEMENT GOMA

Le tandem Caritas Goma et PAM pour sauver des vies à Kanyaruchinya

33
1 0
Read Time:2 Minute, 20 Second

Dans le cadre de la distribution générale des vivres, la Caritas Goma à travers l’appui du PAM, a lancé, ce mardi 1er novembre 2022, la distribution des vivres à plus de 10.000 ménages déplacés qui ont fui le territoire de Rutshuru et Nyiragongo à cause des affrontements opposant les rebelles du M23 et FARDC. C’est dans le campement de Kanyaruchinya et au stade de Kibati que ladite distribution a été lancée par l’Abbé Richard Muhindo, Directeur de la Caritas, l’Administrateur Général accompagnés des Coordonnateurs des départements (urgences et Bdd).

Le contexte sécuritaire et de protection dans le territoire de Rutshuru reste dominé par les affrontements des éléments du M23 et FARDC dans plusieurs localités de cette zone. Ces hostilités entrainent les déplacements importants des populations. La population de Kalengera, Kako et Rubare, Kanombe, Kabaya, Butuka, Nyesisi, Ruhanga, Ndondi, Rugari et Ngugo s’est déplacée vers Nyiragongo et Goma ; et une partie à Kanyabayonga vers le nord de la province.

Pris de panique et craignant l’impact des affrontements entre le M23 et les FARDC, environ 50.000 personnes qui ont effectué un déplacement préventif sont actuellement hébergées dans le site de Kanyaruchinya ; dont plusieurs entre elles passent la nuit à la belle étoile.

C’est ainsi que la Caritas s’est lancée en urgence pour dénombrer les ménages déplacés et faire suivre par une assistance en vivres dont les céréales, les légumineuses, huile végétale et du sel. Une ration alimentaire de taille 5 est accordée à tous les bénéficiaires.

Uwineza Rosalia, de quarante ans environ et un air soulagé s’est ragaillardi publiquement en recevant de l’aide : « vous me sauvez la vie… ! ça fait cinq jours que nous souffrons de la faim, frappés par les intempéries, mais voilà que nous avons la vie sauve grâce à cette aide que le PAM met à notre portée via la Caritas Goma. J’ai reçu 30kg de farine, 9kg de petit poids, 2,5 litre d’huile et environ 400g du sel. Nos enfants trouvent déjà à manger, et c’est notre joie ».

Quant à Paluku Vaghoterana, au-delà des vivres reçus, il plaide pour l’abri et les articles ménagers essentiels : « nous sommes très reconnaissants de ce geste significatif que la Caritas vient de poser à notre faveur, nous étions à point de mourir. Néanmoins, nous plaidons pour les abris et les objets ménagers. Nous risquons de perdre nos vivres si la pluie menace comme nous passons la nuit dehors ». Et d’ajouter, « aujourd’hui pour cuisiner nous allons peiner à trouver de casseroles et assiettes ; mais l’essentiel, est que nous sommes sauvés ».

Signalons que les affrontements cycliques imposés par le M23 ne font qu’accroitre la vulnérabilité des populations dans les territoires de Rutshuru où déjà l’accès humanitaire devient réduit.

Augustin Kandi-da, Communication / Caritas Goma

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
100 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

 

BIENVENUE!

× Besoin d'aider ?