CARITAS DEVELOPPEMENT GOMA
CARITAS DEVELOPPEMENT GOMA

Goma : échange d’expériences entre les Caritas diocésaines

263
0 0
Read Time:3 Minute, 27 Second

A Goma, en date du 24 au 25 aout, il s’est tenu une rencontre des Responsables des Caritas diocésaines de l’Assemblée Episcopale Provinciale de Bukavu (ASSEPB). Echange d’expériences sur l’utilisation des plans stratégiques, Partage d’expériences sur les stratégies de performances de services d’appui, Renforcement des capacités sur les normes de gestion et de bonne gouvernance des Caritas Diocésaines, Capitalisation de la signature de l’accord- cadre entre le Gouvernement et le Vatican, l’impact du réseau Caritas sur les Caritas diocésaines et mobilisation des fonds sont entre autres les thèmes débattus pendant ces assises en vue d’une amélioration de prestation du service de ces structures humanitaires de l’Eglise.

Il s’agit de Caritas Bukavu, Butembo-Beni, Goma, Kasongo, Kindu et Uvira qui ont pris part à la dite rencontre pour accomplir la mission socio-pastorale assignée par les Evêques des Caritas diocésaines.

D’entrée de jeu, l’abbé Richard Muhindo, Directeur de la Caritas Goma qui a accueilli ses hôtes a tenu à rappeler l’importance de la rencontre et a jugé que ce cadre de concertation ou toutes les Caritas diocésaines ont le temps de revoir leurs stratégies de travail était important. Pour ce faire, c’est la Caritas d’Angleterre et des Pays des Galles (CAFOD) qui a facilité ces assises en renforçant les capacités des Caritas diocésaines sur les normes de gestion et de la bonne gouvernance en partant des normes des Caritas Internationalis et Caritas Congo.

Cette rencontre est importante et devra être pérennisée car elle nous permet de revoir notre manière de gérer et de mobiliser les fonds  surtout en cette période où règne une grande concurrence avec les ONG et Institutions humanitaires, a déclaré l’abbé Richard Muhindo.

Ses homologues de Bukavu, Kasongo, Butembo –Beni et Uvira ont, quant à eux, reconnu les failles et gaps sur lesquels il faudra retravailler et corriger afin que les bailleurs des fonds ne doutent plus de la crédibilité des Caritas.

Notons que la mission de la Caritas vise le développement intégral de l’homme à travers les multiples œuvres : – Restaurer la dignité, réduire la pauvreté et accroitre le bien-être à travers les actions de développement durables des populations démunies ;accroitre les campagnes de sensibilisation à travers la prière et les plaidoyers pour une justice sociale et accès aux services de première nécessité.

La notion du Genre ou de l’Equité qui figurait parmi les points à l’ordre des assises a également ébranlé les Responsables des Caritas qui ont de commun  accord recommandé de bannir « le régime patriarcal » qui a tendance à caractériser les Caritas et d’accorder plus de chance aux collègues femmes au poste de responsabilité et de prise de décision.

D’autres recommandations ;  c’est de travailler en synergie dans les services d’appui en matière de communication pour capitaliser les compétences ; S’entraider mutuellement dans la mobilisation des fonds ; Intéresser les Caritas non éligibles et travailler en synergie ; Inviter les Caritas du nord dans les rencontres des Caritas diocaines ; Quitter la mission de charité vers la mission humanitaire…

Au dernier jour de la rencontre, les Caritas diocésaines ont visité différents camps des déplacés ayant fui les affrontements entre l’armée loyaliste et les rebelles du M23 soutenu par le Rwanda. Sur place,  à Bujari, Bulengo et Rusayo,  ils ont palpé du doigt la misère qui caractérise ces familles estimées à  plus de 7 000 ménages selon les données révélées lors des dernières distributions des vivres du département des urgences de la Caritas Goma en partenariat avec le PAM. Les deux cliniques mobiles celles de Bulengo et Rusayo, dans le cadre du projet Santé sexuelle et reproduction grâce au financement de l’UNFPA ont été visitées ainsi que le site d’approvisionnement en eau potable à Bujari, grâce au financement de la Caritas Allemagne.

Que faire pour améliorer tant soit peu leurs conditions de vie ?, Comment soulager les femmes enceintes, Quelle sécurité pour les enfants et les PVH ?; Autant des questions auxquelles ces Responsables ont pris acte car en effet les besoins pour ces nécessiteux sont encore énormes.

 

 Waridi Kone Lydie

Cellule de Communication

 

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *