CARITAS DEVELOPPEMENT GOMA
CARITAS DEVELOPPEMENT GOMA

Nutrition et Protection : situation très alarmante à Rutshuru et Nyiragongo

24
0 0
Read Time:4 Minute, 59 Second
  1. ZS de Nyiragongo

Depuis les affrontements entre le M23 et les FARDC du mois d’avril dernier, il s’était observé des mouvements des populations de localités de Kibumba vers Goma. En  mai 2022, un calme s’est observé dans les milieux d’origine des déplacés qui étaient cantonnés à Munigi et Kanyaruchinya, ces derniers sont rentrés chez eux principalement dans les localités de Buhumba, Kasizi et Kingarame.

Suite à la crainte d’être pillés,  les centres de santé de Buhumba, Kasizi, Kingarame, Rugari et Kakomero n’ont pas été approvisionnés en intrants nutritionnels depuis le mois d’avril 2022.

Selon les affirmations des infirmiers titulaires et du nutritionniste de la zs de Nyiragongo, l’état sécuritaire de la zone  est plus ou moins rassurant, ces centres peuvent être réapprovisionnés.

Par ailleurs, les 8 centres de santé périphérique de la ville de Goma n’ont pas connus de problème liés aux affrontements, ils continuent de fonctionner normalement sans interruption.

  1. ZS de Rwanguba

La zs de Rwanguba compte 20 structures appuyées par PAM/BMZ, de ces 20 structures, 5 sont fonctionnelles. Il s’agit des structures du groupement de Busanza où les affrontements n’ont pas été signalés. Ces structures sont : Mutabo, Kakondo, Shinda, Nyarukwangara et Karambi.

Les activités de prise en charge nutritionnelle et de nutrition sensitive s’y déroulent  normalement sauf que ces structures n’ont pas été approvisionnées en intrants nutritionnels  depuis les affrontements de Mars 2022.

La dernière mission conjointe PRONANUT- Caritas effectuée dans la zone en date du 20 au 23 juillet 2022 avait révélé que les bénéficiaires du projet nutrition PAM-BMZ restent dans les sites des déplacés de l’aire de santé de Ntamugenga et  de Rutshuru centre.

Quelques cas  de rechute ont été identifiés dans  les sites (voir images 1 et 2)

Image1- un enfant rechuté qui était pris en charge dans l’UNS de Shangi, il est actuellement à Ntamugenga sans aucune prise en charge.

  Image-2.  Enfant rencontré  dans le site de l’EP Remara qui a développé les oedèmes , il était pris en charge dans l’UNS Kabaya

   Image-3. Vie de promiscuité dans le site au cs Ntamugenga.

Il est à noter que le centre de santé Matumaini de Murambi  vient d’enregistrer 104 cas de rechutes admis en UNTA  depuis que les déplacés ont été installés dans les sites. Ces enfants étaient auparavant pris en charge dans les structures des zones des combats des groupements de Gisigari, Jomba et Bweza. Il n’existe aucun UNS dans la zs de Rutshuru.

Le Bureau central de la zs de Rwanguba est logé dans la grande salle du BCZ Rutshuru.

  1. Aspect Protection

La zone étant en proie aux divers groupes armés actifs et surtout à la résurgence des hostilités entre les FARDC et le groupe rebelle du M23, les activités nutritionnelles notamment celle de distribution des vivres PAM ont étés suspendus bientôt 4 mois consécutif ceci a pour conséquence déjà visible la rechute des enfants et femmes qui étaient auparavant prise en charge dans les structures appuyées par le projet PAM  et qui sont aujourd’hui fermées pour de raison d’insécurité due aux affrontements armés depuis le mois de mars dernier, l’enquête menée auprès de la structure CS Murambi fait état de 104 cas d’enfants venus des localités actuellement en déplacement à Rutshuru suivent des soins en UNTA (unité nutritionnelle thérapeutique ambulatoire) ce qui signifie que les enfants ont rechutés suite à cette crise.

  • Dans la zone on dénombre des cas des violences, tortures et autres sévices subis par les femmes, enfants et hommes pendant leur fuite, et d’autre pendant la cohabitation forcée par le groupe armé occupant et contrôlant la zone de provenance,
  • La restriction des mouvements de part et d’autres dans la zone en conflits obligent les ménages à recourir aux stratégies négatives de survies (vente à vil prix quelque biens, mendicité, vol), car impossibles d’accéder aux champs et d’autres biens abandonnés lors de la fuite, ces ménages sont ainsi très exposés car actuellement la zone est en période de soudure ce qui signifie que il y a pas d’opportunité de travaille champêtre qui d’ailleurs  dans les conditions normale constitue le plus grand secteur qui offre l’emploi occasionnel.
  • Ce ménages déplacés risque de ne plus scolarisé leurs enfants dans le milieu d’accueil car ils ont n’ont plus accès à leur champs ou à l’élevage qui constitues leur majeur partie de revenu, ces enfants risque d’être en proie à la délinquance juvénile.
  • Le faible accès des structures de santé dans la zone de santé de Rwanguba limite l’accès à l’information et à la prise en charge des cas de victimes des diverses formes des violences à titre exemplatif seules 5 structures sanitaires (Karambi, Mutabo, Ntamugenga, Kakondo, Nyarukwangara, et Shinda) sur 20 reste accessibles à nos jours.
  • La résurgence des cas de viols dans la zone, le rapport OCHA de mois de juillet fait état des 7 cas des victimes de viols qui ont étés prise en charge à l’hôpital générale de référence de Rutshuru   (cas en provenance de zones impactées par les affrontements).

III.Recommandations

-Que les intrants destinés à la zs de santé de Rwanguba soient prépositionnés à la zs de Rutshuru car 75% d’enfants des 15 UNS de Rwanguba  se retrouvent dans les sites à Rutshuru et Ntamugenga.

-Que les centre de santé Rugari, Kakomero, Kasizi, Buhumba et Kingarame soient approvisionnés car la sécurité y est plus ou moins rassurée.

-Que les civils soient protégés des exactions commises à leur endroit par les GA et d’autres auteurs non autrement identifiés ;

-La Caritas devrait organiser un screening exhaustif rapide dans les sites des déplaces et dans les familles d’acceuil à Rutshuru afin d’évaluer la situation nutritionnelle générale des enfants déplacés suite à la crise actuelle.

Patrick Nsengiyumva, Chargé de S&E/projet Nutrition-Caritas Goma

Olivier MUTA, Chargé de Protection/projet Nutrition-Caritas Goma

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

 

BIENVENUE!

× Besoin d'aider ?