CARITAS DEVELOPPEMENT GOMA
CARITAS DEVELOPPEMENT GOMA

La Caritas Goma met en place un espace d’encadrement des enfants à Kanyaruchinya

487
0 0
Read Time:1 Minute, 57 Second

En vue d’assurer la protection aux enfants victimes des calamités dues à des catastrophes naturelles, des guerres et des conflits armés ; la Caritas Goma a mis en place un espace appelé ami d’enfants depuis 2021, espace dans lequel les enfants trouvent environnement sain et sécurisé grâce au financement de la Caritas Australie, à travers le projet d’urgence humanitaire exécuté dans le territoire de Nyiragongo/Province du Nord-Kivu.

Les enfants sont de plus en plus victimes des désastres crées par des catastrophes et conflits armés (Violences sexuelles, Abus, Harcèlement sexuel et le kidnapping). Ces conflits exacerbent les situations où les enfants sont abusés et augmentent les risques d’exploitations et de services sexuels. Ces abus, souvent, perdurent durant la période de transition post-conflit : travail domestique se transformant en servitude, recrudescence de la traite d’enfants, violence sexuelle accrue, exploitation sexuelle dans les camps de réfugiés, etc.

Face à tous ces problèmes, la Caritas Goma a tant soi peu soulagé l’ampleur de ces dégâts en mettant au profit de ces enfants un lieu où ces derniers bénéficient d’un environnement sécurisé, activités récréatives, accompagnement, suivi alimentaire et éducative, soins de santé et accompagnement psychosocial etc.

Ce lieu dans lequel sont encadrés les enfants est généralement sous la gestion des staffs Caritas Goma en collaboration avec ses partenaires ainsi qu’avec l’implication totale des autorités gouvernementales.

Heureux de cet encadrement, Ingabire Sylvie, une fillette déplacée âgée de 10 ans a exprimé sa gratitude : « Nous nous sommes retrouvés à Nyiragongo, suite à la guerre du M23. Nous avons abandonné les études, nous passions des journées en train de déambuler et nous bagarrer dans les camps des déplacés sans rien faire. Aujourd’hui grâce à la Caritas Goma nous sommes très bien encadrés à travers des activités récréatives, des formations en art, des suivis psychosociaux, en santé nutritionnelle, alphabétisation, etc.  Au moins aujourd’hui quand je me réveille le matin, j’ai où aller passer ma journée. Pour cela nous présentons nos remerciements à nos encadreurs et à la Caritas ».

Si capital qu’il soit, cet espace nécessite l’intensification des actions et création des sous-espaces dans d’autres zones de déplacement, d’où une aide financière est tellement souhaitable pour que cela soit réalisé, a déclaré Jeannot Kassa, Gestionnaire dudit projet.

Angèle Buke

Cellule de Communication

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *