caritas@caritasdegoma.org

Caritas-Dévéloppement Goma

Main dans la main pour sauver des vies

500 ménages des sinistrés appuyés en loyer par cash transfert à Nyiragongo.

C’est à travers le projet d’urgence EA14 appuyé par la Caritas Internationalis via Caritas Congo asbl, que la Caritas développement Goma est venue à la rescousse des sinistrés du volcan Nyiragongo en les octroyant un cash de 90 dollars américains chacun pour soutenir un loyer afin de désengorger les écoles et alléger le poids des familles d’accueil. Le montant global pour six mois est de 180$ et est destinés aux anciens locataires qui sont présentement dans les sites et familles d’accueil.

Depuis l’éruption volcanique de Nyiragongo survenue en date du 22 mai 2021, les victimes qui ont perdu leur fortune mènent une vie de refuge dans le site d’hébergement provisoire à Kanyaruchinya, Kayembe, Mujoga, Bujari. Pour soulager cette souffrance, la Caritas Goma en accord avec le gouvernement provincial a amorcé la phase d’aider ces sinistrés qui étaient des locataires avant l’éruption volcanique de Nyiragongo à emboiter la vie ordinaire en quittant ces sites pour rejoindre les quartiers et communautés qui n’ont pas été touché par cette catastrophe qui a causé une régression dans l’entrepreneuriat urbain.

Dans le concret  de ce projet, les sinistrés ayant le statut de locataire ont été accueilli par l’institution de micro finance ‘’Tujenge Pamoja’’ pour recevoir une somme de 90 dollars américains comme avance u loyer. C’est moyennant un chèque donné par la Caritas Goma à chaque nécessiteux de l’aide, que ce montant équivalent à une avance de  trois mois de loyer a été servi pour louer une modeste maison.

En effet, au-delà de ladite somme d’argent reçu, les bénéficiaires ont obtenu des contrats de bail qui leur faciliteront la location. Le montant restant sera octroyé sur présentation d’un contrat signé attestant l’occupation effective de la maison louée. Des missions de suivi sont organisées quotidiennement pour constater la libération effective des écoles, la démolition des huttes qui encombrent les espaces scolaires et le désengorgement des familles hôtes.

Dans un entretien avec la cellule de communication de la Caritas/Goma, les bénéficiaires ont exprimé leur joie et gratitude attestant être satisfaits du grand soutien apporté par la Caritas Goma, puisqu’ils menaient une vie de peine. « Je suis ravie de voir qu’avec cette aide reçue je vais pouvoir me louer une maison adapté à notre taille familiale, puisque depuis l’éruption, nous étions dans des familles d’accueil et dès lors nous serons chez nous. Avec cette somme nous allons pouvoir payer 3 mois déjà », a affirmé Sentike Rehema, l’une de sinistrés.

D’un air joyeux, Ndamuturano Kanyamanza déclare : « Je rends grâce à Dieu pour ce geste que vous venez de faire. Je ne saurai exprimer ma joie, mais je dis juste, soyez bénis. Cet argent me sera beaucoup utile puisque je compte non seulement louer une maison mais encore y habiter pour vivre heureuse dans mon ménage». Une voix se fait sentir dans la foule et on entend : « Je suis contente de recevoir cet argent venant de l’œuvre caritative de cette structure diocésaine puisque personnellement je suis veuve et j’ai 4 enfants sous ma responsabilité.  Dieu a fait grâce, je vais devoir quitter le site et louer une maison » ; c’était Henriette Gato, sinistrée du volcan Nyiragongo.

Signalons que ces bénéficiaires de l’aide ont été déjà eu une assistance en  par des vivres organisée par Caritas en septembre  dans les sites de refuge à Kanyaruchinya et dans les familles d’accueil qui les ont hébergés.  Précisons également que ces derniers ont été sensibilisés sur l’auto-prise en charge pour ne pas développer l’expectantisme en tendant toujours la main et attendre de l’aide. Eddy Yamwenziyo, coordonnateur des urgences au sein de la Caritas Goma l’a confirmé : « ces sinistrés qui ont bénéficié de cet appui en cash pour le loyer doivent développer les stratégies conséquentes pour se prendre en charge dans les communautés où ils seront désormais et surtout que c’est un environnement qui leur est familier. Cette réponse est organisée en complémentarité  à celle du HCR, avec le même paquet, qui va prendre en charge les locataires restants qui ne seront pas pris en charge par Caritas Développement Goma. Le montant mensuel du loyer a été fixé en fonction des évaluations dans la zone et il a été validé par le cluster logistique».

Augustin KANDI-DA, Cellule de Communication / Caritas Goma

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *